play user info fast-forward warning
Embed
Facebook
Twitter
5
vues
0
partager
Suivant

Lewis versus Alice

Le Spectacle en intégralité
Du 8 au 11 janvier au Théatre des Célestins : Lewis Versus Alice.
Captivée par les domaines du rêve et de l’imaginaire, la directrice du Théâtre national de Marseille se lance sur les traces de Lewis Carroll et de sa célèbre héroïne : Alice
on véritable nom était Charles Lutwidge Dodgson. Né en 1832, dans le presbytère de Daresbury au nord de l’Angleterre, Lewis Carroll est entré dans la littérature mondiale grâce à son roman Alice au pays des merveilles. Qui était ce fils de pasteur, lui-même clergyman à Oxford, ce pédagogue dépressif qui avait le charme d’un excentrique malicieux et maniaque, ce logicien auteur de contes insolites ? C’est l’énigme que pose Macha Makeïeff dans Lewis versus Alice, une fantaisie théâtrale très musicale à la croisée des domaines du rêve, de l’enfance et de l’extravagance.

« Chez Lewis Carroll, poète du non-sens, il n’est question que de décalages et d’incertain, de trouble aussi et de fééristique », fait observer la metteure en scène. Hors du temps et gothiques, contre tout esprit de sérieux, les interprètes de Lewis versus Alice chantent, dansent, racontent, transgressent le temps... Ils ont des visions et prennent le thé au milieu de nulle part. Libres jusqu'à l’absurde, ils privilégient le féérique au réel, font l’éloge d’une excentricité so British.

De Lewis Carroll

Mise en scène Macha Makeïeff

Avec Geoffrey Carey, Caroline Espargilière, Vanessa Fonte, Clément Griffault, Jan Peters, Geoffroy Rondeau et Rosemary Standley

Filmé au Festival Avignon 2019 par Arte
user
0 commentaire